Les estimations d’origines géographiques

Les estimations d’origines géographiques sont souvent ce qui attire en premier les consommateurs qui achètent un test ADN. En témoignent les nombreuses vidéos de youtubeurs ou de journalistes à ce sujet. Ce n’est pourtant ni ce que les sites ADN offrent de plus fiable, ni ce qui a le plus d’intérêt en généalogie génétique. Mais dans certains cas, vous pourrez en tirer des informations.

1. Des estimations pas toujours très fiables

Avant tout il faut savoir que les origines géographiques que vous donnent les sites sont des estimations produites par des algorithmes par rapport à une comparaison avec des populations de référence. Il ne s’agit en aucun cas d’une science exacte (contrairement à la liste de cousins génétiques qui est très fiable). Ainsi, d’un site à l’autre, d’une mise à jour à l’autre, vous verrez vos pourcentages de telle ou telle région du monde varier significativement.

Il faut aussi avoir en tête que les zones ne sont pas très précises : souvent l’origine anglaise englobe le nord de la France, l’origine Ibérique le Sud-Ouest de la France, et l’Italien le Sud-Est. Ainsi si vos parents sont français et que vous vous retrouvez à moitié Espagnol et à moitié Britannique, inutile de vous affoler !

De même, pas de panique si My Heritage vous attribue 1% de Nigérian… il s’agit manifestement d’un bug, des milliers de leurs clients ayant fait remonter ce même constat d’1% de Nigérian qui ne collait ni avec leur histoire, ni avec le reste de leurs estimations ADN.

De l’avis de nombreux généalogistes amateurs, 23andMe serait le site le plus fiable et le plus précis en matière d’origines géographiques. C’est également mon ressenti.

2. Dans certains cas, des informations intéressantes

Lorsque vous êtes Français, Belge ou Suisse depuis des générations, l’estimation des origines géographiques ne vous apprendra pas grand-chose : vous aurez comme résultat un mélange pouvant contenir de l’Irlande, de la Grande-Bretagne, de l’Espagne, de l’Europe de l’Ouest, de l’Europe du Nord et de l’Europe du Sud.

Dans certains cas bien précis, en revanche, les prédictions d’origines géographiques vous donneront des indices précieux :

  • L’origine Ashkénaze est très marquée génétiquement et très bien identifiée par les tests ADN (car historiquement les gens se mariaient à l’intérieur de la communauté) ;
  • En cas d’origines éloignées hors d’Europe, vous pourrez tirer quelque-chose des tests ADN. Je pense par exemple à une vidéo montrant une Française à qui on avait dit que son père était marocain et qui découvrait un gros pourcentage d’origines indiennes sur My Heritage.
  • Si vous avez des origines d’Europe de l’Est ou de Scandinavie, celles-ci seront plus ou moins bien analysées par les sites ADN. 

Il faut cependant savoir que certaines régions d’origine sont mal analysées par les tests ADN et pourront donner des résultats erronés. Le Liban, par exemple, est mal repéré.

Par ailleurs, la liste de vos matches (cousins génétiques) constitue une autre façon, souvent beaucoup plus fiable, d’évaluer si vous avez des origines d’un pays donné. Si les noms italiens, espagnols, russes, ou scandinaves ressortent très fortement dans votre liste de cousins génétiques, alors ce n’est pas un hasard. Je me souviens par exemple d’une personne qui se demandait si son grand-père, grec, était bien son grand-père biologique parce que les prédictions d’origines géographiques du site ADN ne mentionnaient pas la Grèce. Je lui ai demandé si elle voyait des noms grecs dans sa liste de matches et elle m’a répondu immédiatement que oui, elle en voyait plusieurs. Je lui ai alors dit de se tranquilliser ; je n’ai en effet jamais vu d’autre Belge avec beaucoup de noms grecs dans ses matches. La seule exception à cette règle concerne les Anglo-saxons. Ce sont eux les plus présents sur les bases ADN donc tout le monde a beaucoup de noms anglo-saxons dans ses matches.