Les tests ADN : quel intérêt en généalogie

Qu’est-ce que peut-vous apporter un test ADN récréatif pour progresser dans votre généalogie ?

Un test ADN peut vous apporter différentes choses en fonction de ce que vous cherchez, du temps que vous allez passer à exploiter vos résultats… et de votre chance tout simplement : certains auront d’emblée de « bons matches » (cousins génétiques proches) qui leur permettront d’avancer, et d’autres auront moins de chance et ne découvriront de prime abord que des cousins très éloignés. Si vous faites partie de la deuxième catégorie, n’oubliez-pas que les bases ADN s’enrichissent sans cesse de nouveaux profils. De plus, même à partir de cousins très éloignés, vous pouvez faire quelques découvertes intéressantes.

1. Les origines géographiques

Les prédictions d’origines géographiques sont souvent la première motivation des personnes qui effectuent un test ADN. Cependant, comme elles ne sont pas très fiables à l’intérieur d’un même continent, elles ne permettent en général pas vraiment d’avancer dans une généalogie.

Deux tests ADN particuliers, le test du chromosome Y et le test de l’ADN mitochondrial, permettent cependant d’obtenir des informations plus fiables sur les origines de sa lignée matrilinéaire (mère de la mère de la mère etc.) et de sa lignée patrilinéaire (père du père du père etc).

2. Construire son arbre génétique

Les tests ADN vous permettront de vérifier si votre arbre généalogique se confond avec votre arbre biologique / génétique. Lorsque vous avez une correspondance génétique avec quelqu’un, vous cherchez dans vos arbres généalogique respectifs les ancêtres communs entre vous : si vous trouvez ces ancêtres facilement, vous aurez validé une branche de votre arbre généalogique. Si vous ne trouvez pas, il y a peut-être un problème dans votre arbre ou dans celui de votre cousin génétique.

Ainsi, au fur et à mesure, vous pourrez reconstruire votre arbre génétique. Certains passionnés vont jusqu’à retracer quels segments de leurs chromosomes leur ont étés transmis par chacun de leurs ancêtres. Les sites internet de tests ADN, à l’exception d’Ancestry, offrent en effet un outil appelé « comparateur de chromosomes » qui permet de localiser les segments d’ADN partagés avec les matches. Par exemple, si vous partagez tel segment avec votre demi-cousin germain (avec qui vous partagez la même grand-mère mais pas le même grand-père), vous saurez que ce segment vous vient de cette grand-mère.

Un site internet en anglais vous permet même de « peindre » vos chromosomes en fonction des segments hérités de vos différents ancêtres : https://dnapainter.com/.

Pour les passionnés, il est recommandé d’effectuer un test ADN mitochondrial, et en plus pour les hommes un test Y (voir les différents types de test). Vous pourrez ainsi en apprendre plus sur vos origines très lointaines.

3. Trouver de nouvelles branches collatérales

Il est relativement simple avec la généalogie génétique d’identifier des cousins au 3e, 4e ou 5e degré (selon la terminologie anglo-saxonne). Il suffit que votre match et vous ayez fait votre arbre généalogique, et que vos arbres généalogiques correspondent à la réalité biologique : vous aurez vite identifié l’ancêtre commun à vos deux arbres, et il sera donc possible d’ajouter de nouveaux cousins dans votre arbre.

4. Retrouver des parents inconnus, résoudre un mystère familial

Votre mère est la fille d’un soldat américain mais n’a jamais su son identité ? Votre grand-mère était adoptée et vous vous demandez d’où venaient ses parents ?

Si votre arbre généalogique comporte des blancs tels qu’adoption, enfant naturel, ou enfant de soldat étranger, la généalogie génétique vous donne une chance de combler ce vide et de retrouver la lignée de vos ancêtres biologiques. Plus l’ancêtre inconnu est éloigné dans le temps, et plus cette quête sera difficile. Mais jusqu’au niveau des arrières grands-parents cela apparaît possible. Les recherches n’aboutissent pas systématiquement, mais, parfois, la généalogie génétique apporte la solution. A nouveau, n’oubliez pas que les bases ADN s’enrichissent sans cesse de nouveaux profils. Si vous échouez à résoudre un mystère familial à un moment donné, vous trouverez peut-être la clé un an plus tard.

Pour en savoir plus, lisez la partie consacrée à la méthode pour retrouver un parent inconnu.